Partager

Le ministre congolais des affaires étrangères, Christophe Lutundula a reçu ce lundi 31 octobre, l’ambassadeur rwandais en poste à Kinshasa, Vincent Karega pour lui notifier de son expulsion de la RDC.

Cette décision a été prise, pour rappel, lors de la dernière réunion du conseil supérieur de la défense, tenue le samedi 29 octobre dernier, sous la présidence de Félix Tshisekedi. Ce, à la suite des événements sécuritaires de ces derniers jours  dans l’Est du pays. Vincent Karega vient quitter Kinshasa (RDC) pour le Rwanda son pays via Brazzaville, un peu avant de plier bagages, ce représentant du Rwanda en RDC a pris une photo de famille avec ses collaborateurs, comme pour étancher ses soifs et son remord vis à vis de la RDC.

Dans la même correspondance, Kinshasa rappelle aussi son chargé d’affaires en poste à Kigali, capitale du Rwanda. 

En outre, il est demandé au nouvel ambassadeur de la RDC au Rwanda de surseoir la présentation de ses lettres de créance aux autorités rwandaises, jusqu’à nouvel ordre.

La situation sécuritaire du Nord-Kivu est tendue et depuis samedi dernier, le M23 accusé d’être soutenu par l’armée rwandaise a conquis certaines entité de la RDC, dont Rutshuru-centre, Kiwanja, Rumangabo, Bunagana etc.

En juin dernier, plusieurs décisions avaient déjà déjà été prises contre le Rwanda, le gouvernement avait suspendu tous les protocoles d’accord, accords, conventions conclus avec le Rwanda accusé d’agresser la RDC et d’apporter un soutien au M23.

Un mois plus tôt, Kinshasa avait pris la mesure conservatoire de « la suspension immédiate des vols de la compagnie d’aviation Rwandair sur son territoire.

Josué Mutanava