Partager

En véritable représentant de la population de Beni à l’assemblée provinciale du Nord-Kivu, le jeune député provincial Élie Mbafumoja a échangé avec le coordonnateur provincial du Projet pour la Stabilisation de l’Est de la RDC pour la Paix (STEP) en sigle, ce vendredi 29 mars 2024 à son bureau afin de s’imprégner de la situation en propos des arriérés de 4 mois impayés des bénéficiaires du projets STEP en ville de Beni et Butembo.Ce député provincial très dynamique s’est personnellement déplacé jusqu’au bureau de la coordination de ce projet désormais sous tutelle du ministère de finances en collaboration avec la cellule de suivi des projets et programmes (CSPP) en sigle, afin de non seulement avoir des détails sur ce dossier, mais également plaider la cause des bénéficiaires de ce dernier qui sont majoritairement ses électeurs.

L’honorable Élie Mbafumoja dit être flatté par les réponses lui réservées par son interlocuteur. D’après lui, la bonne nouvelle qui l’a eu de sa rencontre avec les responsables de ce projet en province est que, les personnes concernées par ce projet seront payées dès la semaine prochaine, ce qui réjouit cet élu du peuple.

« Vous savez avec l’insécurité chez nous à Beni, la vie devient très difficile, la ville est enclavée, c’est ce projet peut soulager la population si ses bénéficiaires sont payés régulièrement, mais lorsque les gens font 4 mois impayés, vous vous imaginez comment ils vivent? C’est pourquoi moi comme représentant de cette population, de ces personnes bénéficiaires de ce projet, j’ai pris mon temps de venir échanger avec celui qui gère cette question afin de s’imprégner et booster cette affaire » a lancé le député provincial Élie Mbafumoja.

Cependant, l’élu du peuple en ville de Beni, Élie Mbafumoja appelle toute la population, particulièrement les bénéficiaires du projets STEP jadis du Fonds Social, au calme car il a eu les assurances de celui qui gère ce dernier au Nord-Kivu. Il appelle la population de Beni et Butembo à accompagner ce projet qui non seulement lutte contre le chômage mais aussi encadre plusieurs personnes.

Rédaction