Partager

Dans un arrêté provincial numéro 118/CAB/GP-NK/2024 du 25 mars 2024, le Gouverneur militaire à l’intérim, le général-Major Péter Chirimwami a suspendu par mesure d’ordre l’administrateur policier du territoire de Nyiragongo pour s’être ingéré dans les dossiers coutumiers de cette partie de la province du Nord-Kivu, une province sous état de siège depuis bientôt 4 ans.

Le Commissaire Supérieur Principal IDUMA MULENGO Patrick, est accusé de plusieurs autres griefs dont l’abus de pouvoir.

Selon l’esprit de l’arrêté de l’autorité provinciale, les agissements de cet officier à la tête de Nyiragongo seraient de nature à compromettre la cohésion sociale et la stabilité dans cette zone pendant ce dur moment de turbulence sécuritaire en province. Son intérim sera assuré par le Commissaire Supérieur Principal MALOSAMBOMA Jean-Marie, qui est son adjoint.

La dite suspension intervient quelques jours après la déclaration de la société civile forces vives de Nyiragongo, dans la quelle, cette structure citoyenne dénonçait tous ces griefs reprochés à l’incriminé par le Gouverneur ai du Nord-Kivu.

Rédaction