Partager

La société civile du Nord-Kivu appelle la communauté internationale à condamner et sanctionner le Rwanda, qui mène la guerre d’agression contre la RDC à travers le M23. Elle l’a fait savoir le mardi 31 janvier dernier à Goma, dans son mémorandum portant indignation consécutive à la situation sécuritaire dans la province du Nord-Kivu.

En cas de l’inaction de la communauté internationale, la société civile du Nord-Kivu promet de mobiliser la population congolaise contre le Rwanda.

« Les Congolais ne sont pas des sous-hommes qu’on doit définitivement tuer sans que personne ne s’en préoccupe. Au regard des crimes atroces que subissent les populations congolaises de la part du Rwanda dans la province du Nord-Kivu, la société civile Forces vives recommande à la communauté internationale dans son ensemble, de condamner et sanctionner sévèrement le Rwanda pour agression avérée de la RDC. A défaut de le faire, nous mobiliserons la population congolaise à se défendre contre le Rwanda. Nous sommes fatigués ! Nous avons aussi droit à la vie, à la paix et à la sécurité », a déclaré le président de la société civile, coordination urbaine de Goma, Marrion Ngavho.

Il demande cependant au gouvernement congolais de prendre des mesures qui s’imposent pour ramener la paix et la sécurité dans l’Est de la RDC.

« Au gouvernement congolais, de prendre les mesures idoines pour ramener la paix et la sécurité dans l’Est de la RDC, particulièrement dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri », a poursuivi Marrion Ngavho.

Josué Mutanava