Partager

Le Gouverneur militaire de la province du Nord-Kivu, affirme que la Monusco s’est déjà retirée de Butembo:
« La Monusco est déjà partie chers Bubolaise et Bubolais; pour les équipements encore dans la ville, nous allons nous réunir avec le responsable de la mission pour voir comment les évacuer » a-t-il dit à la presse de Butembo ce jeudi 18 août 2022 peu avant de clôturer sa mission dans cette partie de la province qui s’est démarquée dans des manifestations violentes la fois dernière, contre la monusco et les services de sécurité qui n’ont pas été à la hauteur d’empêcher l’attaque ADF sur la ville.

Quelques heures après cette annonce, cette mission onusienne a vite contredit l’autorité provinciale, selon l’un des responsables de la Monusco dans la zone joint sous anonymat par la plumeducongo.net, « la base de la Monusco Butembo n’a jamais été fermée, nous avons juste déplacé notre personnel momentanément pour Beni » a-t-il affirmé, avant d’ajouter que, « Butembo est sous menace rebelles, la Monusco ne peut pas abandonner la population, sinon elle allait rater sa mission de la protection de la population ».

« Nous avons des canaux pour annoncer notre départ et/ou retrait d’une entité quelconque, ce n’est pas au gouverneur militaire de le faire » a-t-il renchérit’.

Cette cacophonie sème la confusion, les habitants de Butembo qui venait de se frotter les mains à l’annonce de ce éventuel départ n’a eu qu’une joie de très courte durée.

Qui dit vrai entre le Gouverneur militaire et la Monusco elle-même ? Cette question reste en suspens.

Rédaction

Monusco